Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Jul

DSK / Diallo : ça me rassure, les riches les puissants, eux aussi se tapent des moches

Publié par David  - Catégories :  #PETIT BILLET

 

 

DSK, la déception – par Misha Uzan

.

Lire aussi :  "Affaire DSK": ce n'est pas un viol ! C'est du vol !

Lire aussi :  La vrai fausse histoire d'un viol au Sofitel... Impossible de forcer qui que ce soit à ouvrir la bouche, ou si, dans un cas...

J’étais un fan de DSK. Le seul homme à gauche qui ait de la gueule depuis que Tapie est passé à droite. 

Un prof à Sciences Po, un grand économiste, un expert international. Presque le seul homme politique français désigné par ses initiales. Une gueule de tueur, une tête de cogneur, un vrai présidentiable. 
 
Depuis l’affaire du Sofitel j’en apprends des belles. Cochon, salaud, trompeur, violent, obsédé, pervers. 
 
A l’hôtel Sofitel, j’ai cru un temps qu’il était coupable, tout l’accablait. Puis les choses ont tourné : les incohérences de l’accusation, sa dérive vers des associations de défense des noirs et des musulmans contre le juif puissant, au lieu d’en rester à une affaire de droit commun. Et puis les doutes du procureur, les cent mille dollars transférés sur le compte de Nafissatou Diallo.
 
Je ne le pensais déjà plus coupable. Violent peut-être, agressif envers les femmes, partouzeur, mais pas violeur.
 
Puis Tristane Banon a porté plainte. Pas pour viol, mais pour tentative de viol. Elle l’avait déjà raconté chez Ardisson. Je l'ai vue, interviewée par Pujadas sur France 2.
 
Ma belle-mère : « alors, comment tu la trouves ? »
 
Naïvement, j’ai répondu : « Pas mal, plutôt mignonne, elle a du charme en tout cas. » 
 
Perplexe, ma belle-mère. Elle voulait mon avis sur sa version des faits, pas sur son physique !
 
Même agressif et un peu violent, DSK était devenu un modèle pour le dragueur. Il était marié à Anne Sinclair, une belle brune multimillionnaire aux yeux bleus. Il l’avait trompée avec la secrétaire, avec la mère de Banon, avec le tout Paris, et pourtant elle continuait à le soutenir, et pratiquement à le nourrir.
 
Mais comment faisait-il pour être aussi infidèle, pour faire autant de conneries, et rester le roi pour sa femme ?
 
DSK n’était pas qu’un prof d’économie, c’était aussi un spécialiste intime des femmes.
 
On pouvait le critiquer en futur président français, en directeur du FMI. On pouvait le traiter de salaud, de pervers, d’obsédé, mais il continuait à faire des jaloux, qu’on se le dise. 
 
Puis tout a basculé : j’ai vu Nafissatou Diallo. Le mythe s’est écroulé. Ce lundi 25 juillet, la carrière virile de DSK s’est écroulée.
 
Où était la belle fille dont on nous avait parlé ?
 
Nous sommes nombreux à l’avoir pensé : c’est DSK qui aurait dû porter plainte. 
 
Comment un homme si riche, si puissant, si intelligent (apparemment pas tant que ça) a-t-il pu risquer sa carrière pour une femme banale, sans aucun charme, et qui fait deux têtes de plus que lui ? 
 
Un mythe s’est écroulé. 
 
Je croyais que les hommes riches et puissants se réservaient les femmes les plus belles et les plus sexy. Ben non, eux aussi se tapent des moches.
 
Je ne peux plus croire que Strauss-Kahn l’ait violé. Ou alors c’est encore plus grave qu’il n’y paraît. 
 
Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article : 
© Misha Uzan pour Drzz.fr et mishauzan.com

Commenter cet article

À propos

Désinformation