Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Jul

Le Christ "el puto diablo terrorista", selon Rodrigo Garcia

Publié par David  - Catégories :  #POLÉMIQUE

 

 

Le Christ est un « putain de diable terroriste » – Michel Garroté

Le Christ est un « putain de diable terroriste »

Michel Garroté

Souvenez-vous : durant la Semaine Sainte 2011, une semaine « cruciale » pour les Chrétiens, j’avais exprimé, par écrit, le fond de ma pensée, sur le putain d’auteur de merde à la con dont le foireux « Piss Christ » faisait, à ce moment-là, l’objet dune saleté d’exposition de mes deux. Mais oui, souvenez-vous, je m’étais pris au jeu de ces artistes pisseux et pseudo-avant-gardistes, en utilisant leur vulgaire langage, juste pour leur montrer ce que ça donne, quand quelqu’un retourne, contre eux, leur propre mode d’expression outrancier.

En fait, depuis lors, le Christ a encore changé d’identité. Il n’est plus un « Piss Christ » baignant dans l’urine. Il est, ou plutôt, il sera bientôt, un « putain de diable terroriste ». Cela est prévu dans un « spectacle » (tu parles…) qui, comme par hasard, se tiendra à Paris en décembre, autrement dit, peu avant la Fête de la Nativité, ou, comme on dit aujourd’hui, Noël. Le « spectacle » est financé par des partenaires institutionnels et des mécènes (cf. ci-dessous, c'est très édifiant).

Ainsi, à propos de ce nouveau « spectacle » vulgaire, obscène et christianophobe, un institut catholique (lien en bas de page) informe (extraits) : « Intitulé "Golgota picnic" (ndmg – pique nique au Golgotha ?), il est prévu à l'affiche du Théâtre du Rond-Point à Paris du 8 au 17 décembre prochains. Le metteur en scène Rodrigo Garcia prétend revisiter ici les Saintes Ecritures et parle d'approche "absolument impudique" destinée à présenter l'iconographie chrétienne comme l'image de "la terreur et de la barbarie". "Je m'autorise même la licence poétique de dire qu'avec un tel passé iconographique, il est normal de violer des petits garçons", ose déclarer ce Rodrigo Garcia ».

« Si, dans le dossier de presse de ce "Golgota picnic", Rodrigo Garcia explique avoir construit son propre imaginaire biblique, celui-ci se traduit par un langage et des images obscènes. Le Christ est appelé ici "el puto diablo" (ndmg – putain de diable) et est comparé à un terroriste. Sa plaie ultime de crucifié est remplie de billets de banque. Des hamburgers jonchent le sol de la scène de spectacle pour parodier de façon grotesque la multiplication des pains. Et c'est nu que le chef d'orchestre italien Marino Formenti interprète au piano l'air des "Sept dernières paroles du Christ en Croix" de Haydn ».

« Mais Marino Formenti n'y voit pas malice puisque "les acteurs sont nus très souvent aussi". Et c'est dans le cadre du prestigieux "Festival d'automne" que ce spectacle blasphématoire se voit programmé. Un Festival d'automne qui compte de nombreux partenaires institutionnels (le Ministère de la Culture, le Ministère des Affaires étrangères et européennes, le Conseil Régional d'Île-de-France, la Mairie de Paris, Air France). Un Festival d'automne qui s'appuie également sur de généreux mécènes tels que la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, EDF, le Crédit Coopératif, Arte ».

Pour ce qui me concerne, je procéderai, lors du « Golgota picnic » prévu en décembre prochain, exactement comme j’ai procédé, dans la période de  Pâque dernier, à propos du « Piss Christ ». En clair, je procéderai, une nouvelle fois, en utilisant, à l’encontre des promoteurs du « Golgota picnic », leur propre mode d’expression obscène et vulgaire. Je ne tomberai pas dans le piège de la chaste offuscation et de la pudique indignation. Bien au contraire, je les traiterai tels qu’ils le méritent. En les taxant de rats puants, de singes en rut, de branleurs minables et d’enculeurs de mouches tsé-tsé. Et je les mettrai au défi de dire sur Mahomet ce qu’ils disent sur Jésus-Christ. Certaines et certains ne pourront alors se retenir de me reprocher mon langage. Mais de cela, je me bats déjà – et joyeusement – les roupettes…

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :

© Michel Garroté 2011 pour http://drzz.fr/

http://www.civitas-institut.com/content/view/696/

À propos de Michel Garroté

Michel Garroté est diplomé ès sciences politiques de l'Université de Genève (Suisse). Il a travaillé dans le journalisme puis comme porte-parole du PDG de la multinationale Nestlé. Ce fils de diplomate a depuis été porte-parole de la European Roundtable of Industrialists (Bruxelles), porte-parole du Corps consulaire et diplomatique à Lausanne (Suisse) et rédacteur de la lettre d'information Amérique Latine Pétrole (Groupe Georges Bornes).Auteur d’un essai sur la conversion et la foi, « Du vin de vertige à la coupe du salut », édité par Publication Béatitudes en 2005. Et auteur d’un essai sur la foi et la dépression, « Dieu est il dépressif ? », paru aux Editions St-Joseph en 2007.
Commenter cet article

À propos

Désinformation