Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Jul

Le Hezbollah libanais, convoite le gaz naturel israélien. - par Maklouf Fedida

Publié par David  - Catégories :  #DOSSIERS

 

 

Le Hezbollah libanais convoite le gaz naturel israélien. - par Maklouf Fedida

.

  .Aidez-nous !

  .ici avec 2 Euros

.

 

http://www.haaretz.com/polopoly_fs/1.372545.1310324859!/image/2485230315.jpg_gen/derivatives/landscape_295/2485230315.jpg

 

Schéma de principe des frontières maritimes du Nord.

Photo: Haaretz

.

 

Le vice Premier ministre et ministre des affaires stratégiques Moshe Yaalon à déclarer lors d'une réunion des ministres dimanche que l'Iran et l'Hezbollah sont derrière la réclamation déposée par le gouvernement du Liban à l'Organisation des Nations Unies concernant la frontière maritime avec Israël.
.
Yaalon a déclaré que l'Iran et le Hezbollah ont délibérément essayer de créer une nouvelle source de friction avec Israël.
.
"Nous avons signé un accord avec Chypre, qui est conforme à son accord avec le Liban", a déclaré Yaalon. «Quand nous avons annoncé notre forage de gaz, les Iraniens et le Hezbollah ont décidé que ce serait une bonne excuse pour entrer en conflit avec nous."
"Ils ont décidé d'esquisser une nouvelle frontière au sud de la ligne qui a été convenu dans les négociations entre le Liban et Chypre, et les ont fondamentalement modifiées à notre détriment", a poursuivi Yaalon. "Cela a été fait avec préméditation en vue de créer un conflit avec nous, tout comme pour les fermes de Chebaa".
.
Plus tôt dimanche lors de la réunion hebdomadaire du cabinet, le gouvernement a approuvé la décision de soumettre la proposition israélienne de délimiter la frontière maritime du nord de l'État d'Israël.
La démarcation établira la zone dans laquelle l'État conserve les droits économiques, y compris le droit d'exploiter les ressources naturelles sous-marines. Dans les prochains jours, Israël va soumettre sa position aux Nations Unies.
.
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à déclarer au début de la réunion du cabinet, «la frontière maritime que le Liban a soumise aux Nations unies est nettement plus au sud de la frontière".
Selon Netanyahou, "la ligne du Liban est contraire aux accords frontaliers entre Israël et Chypre, et les accords du Liban concernant ses frontières avec Chypre. Nous travaillons à la démarcation de la frontière selon le droit maritime international." Toutefois, pour le moment, l'administration américaine a adopté la position libanaise".
.
La proposition qui a été soumis à la Nation Unies dimanche devrait avoir des implications à long terme pour le pétrole sous-marin et des champs de gaz qui représentent des milliards de dollars et sont situés dans le territoire contesté dans la mer Méditerranée.
.
http://www.haaretz.com/polopoly_fs/1.372533.1310322901!/image/1899245809.jpg_gen/derivatives/landscape_295/1899245809.jpg
Vice-Premier ministre Moshe Yaalon, le 22 mai 2011.
Photo par: Moti Milrod
.
Cependant, la proposition libanaise ne comprend pas le grand Tamar et les perspectives du gaz Léviathan, exploitée par Deltek Energy et la société américaine Noble.
.
En août dernier, le Liban a soumis aux Nations unies sa version des lignes frontalières de la zone économique maritime exclusive. 
En Novembre, il a présenté sa version de sa frontière occidentale, avec Chypre.
.
La frontière maritime entre Israël et le Liban sont divisés en deux: il y a une ligne 12-miles s'étendant de la côte, de chaque côté de laquelle les pays respectifs ont la pleine souveraineté, et une ligne de plus de 100-miles désignés «zone économique seulement" ou "eaux économique». Dans ce second domaine, les deux pays ont des droits économiques et scientifiques.
.
Israël a rejeté la possibilité de pourparlers indirects par l'intermédiaire des Nations unies pour résoudre le problème, et a appelé le Liban à entamer des négociations sur toutes les questions frontalières, et pas seulement de la frontière maritime.
. Source : http://www.haaretz.com/news par Ravid Barak en langue anglaise
Commenter cet article

À propos

Désinformation