Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
01 Oct

Le repris de justice Alain Juppé et ses casseroles

Publié par David  - Catégories :  #PETIT BILLET

 

Les français enverraient-ils un repris de justice à l’Elysée ? – par Jean-Patrick Grumberg

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSY7xne58FKmHU4LVDFCVqgAxJ-mFUlB6vsiBemTuTq1LvQE72Y3_YDtuI
L’habit ne fait pas le moine, mais il peut faire un présidentiable.

Interrogé jeudi 30 septembre sur France 2 dans l’émission « Des paroles et des actes », Alain Juppé, ancien repris de justice, très lourdement condamné en première instance à 18 mois de prison avec sursis, 5 ans de privation de ses droits civiques, et 10 ans d’interdiction de se présenter devant des électeurs pour avoir, disent les juges, « trompé la confiance du peuple français » (peine réduite en appel, suite à des pressions elles-mêmes pénalement répréhensibles, de la part du Président de la République Jacques Chirac, et du Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin *), Alain Juppé donc, déclare qu’ « il peut y avoir des circonstances qui font que… » si Nicolas Sarkozy était empêché de se présenter aux élections présidentielles, « il n’est fermé à rien ».


 
Je pense que les français ont la mémoire si courte qu’ils seraient en effet capables d’élire le repris de justice Alain Juppé, en oubliant les nombreuses casseroles qu’il traîne derrière lui, et, pour ceux qui s’en souviennent, en lui pardonnant de tant les dédaigner.
 
Je lis que les français sont, présentement, convaincus, pour 51% d’entre eux, que le PS, et plus spécialement François Hollande, est l’homme qui peut le mieux sauver la situation de la France (1). Voilà une information décoiffante, car précisément, François Hollande a été épinglé par la Cour de Comptes pour avoir fait de la Corrèze la région la plus endettée de France.
 
Autrement dit, une majorité de français est prête à faire confiance à un homme qui n’est pas foutu, à son modeste échelon régional, de s'occuper des affaires publiques, pour sortir la France de la crise. Les bras m'en tombent.
 
A ce niveau, passez-moi l’expression, ce n’est plus de la bêtise, c’est de la connerie. Je crois donc une majorité de français capable d’élire, comme président de la République, à peu près n’importe quel incompétent crasse.
 
Je crois une majorité de français irréductiblement avachis par trente ans de lavage des cerveaux, orchestré par les nostalgiques de Staline et de Trotsky, qui oeuvrent dans les médias et l’éducation nationale, et je me dis que nous avons, chez Drzz, du pain sur la planche.
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Drzz.fr
 

Commenter cet article

À propos

Désinformation