Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Jun

Le tyran Omar el-Béchir en balade: mais la justice est si lointaine dans ces pays musulmans.

Publié par David  - Catégories :  #ACTUALITÉ INTERNATIONALE

 

Le tyran el-Béchir en visite en Chine : qui va s’indigner ? – Ftouh Souhail

Le tyran soudanais Omar el-Béchir, sous le coup de deux mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, est arrivé dans la nuit de mardi à mercredi à Pékin, en Chine.

Un homme recherché par la CPI, un homme qui a commis tant de crimes est reçu avec tous les honneurs par le président Hu Jintao.
 
La visite de Béchir a suscité l'indignation des organisations de défense des droits de l'homme (les vraies) qui ont reproché à Pékin d'avoir accepté de recevoir un homme recherché par la Cour pénale internationale pour les atrocités commises au cours de la guerre civile au Soudan. 
 
Le 4 mars 2009, la Cour pénale internationale avait lancé un mandat d’arrêt contre le président soudanais. C’est la première fois depuis sa création en 2001 que la CPI s’attaquait à un chef d’Etat en exercice.
 
Le Potentat de Khartoum est recherché par le monde entier pour un terrible génocide anti-noir. C'est un homme, un barbare, qui a le sang de millions de morts sur les mains. Il est accusé de complicité de crimes de guerre. Les États-Unis ont manifesté leur réprobation de la visite en Chine du président soudanais.
 
Au fond, qu’attendre de la Chine qui entretient des relations privilégiées avec le Soudan, première destination des investissements chinois en Afrique et troisième partenaire commercial sur ce continent.
 
Le dictateur génocidaire a reçu le soutien de pays arabes et de l’Union Africaine, qui demandent à l'ONU de laisser cet assassin libre de ses mouvements, avec la bénédiction de tous ces chefs d’états arabes terroristes, comme le colonel Kadhafi, qui fait l’objet, depuis lundi, d’un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité de la CPI.
 
Les dictateurs arabes n’ont rien à craindre de la Cour pénale internationale. La justice est si lointaine dans ces pays musulmans. 
 
Pratiquement tous les responsables des massacres perpétrés dans l’ancienne Yougoslavie ont été amenés en justice. Y compris le sinistre Milosevic. Mais ils étaient blancs et non musulmans.
 
Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article :
 
© Ftouh Souhail pour Drzz.fr
.

À propos de Ftouh Souhail

Spécialisation : droit et politique du monde arabo-musulman. Ftouh Souhail est avocat au barreau de Tunis, et délégué de l'organisation "Avocats Sans Frontières" pour la Tunisie.
Commenter cet article

À propos

Désinformation