Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Jul

Les beaux gosses, danseur de claquettes, en politique, ce n'est jamais bon .

Publié par David  - Catégories :  #PETIT BILLET

 

 

Les beaux gosses danseur de claquettes, en politique, ce n'est jamais bon - par Maklouf Fedida

 

Obama?

 

Le danseur de claquettes, l'équilibriste, le joueur de poker, en vérité on ne sait plus trop bien ce qui le définirait le mieux, n'est ni le leader que l'Amérique espérait, ni le gestionnaire que tout le monde attendait... 

.

Obama-and-HelenTHamas.jpg

.

Le bilan Obama et piteux pour le moins, et le blason des US, a quelque peu terni sous son mandat. Plus aucun pays arabe ne lui fait confiance, en moins de quatre ans il a su renverser les alliances, en ouvrant la boite de pandore de la démocratie en terre d'Islam - et de ses promesses il n'en a que cure. Guantanamo et toujours opérationnel, il a envoyé plus de troupes en Afghanistan que Bush, la dette galope, le déficit s'accroît, le chômage frise les 9,2%, du jamais vu. 

.
Essayer de marier L'Islam et la démocratie, voilà la grande idée d'Obama, mais c'est l'alliance de l'eau et du feu. Un meurt noyer, l'autre brûlé. 
.
Et aujourd'hui, il a beau jeux de mettre la pression sur les républicains, les pointer du doigt à les rendre responsables de tous les malheurs qui frappent le pays en matière budgétaire. 
.
Il veut un accord maintenant, aujourd'hui, alors que le pays est au pied du mur, et il presse le camp démocrate à prendre ses responsabilités. Alors il répète inlassablement le même discours, à qui veut l'entendre, quand accepterez-vous le budget?
.
"Que diriez-vous, du mois de Décembre dernier, quand vous avez ignoré les recommandations de votre propre commission sur le surendettement?
Que diriez-vous du mois de Février, quand vous avez présenté un budget qui augmente la dette de plus de 10 milliards de dollars pour la prochaine décennie ?
Que diriez-vous du mois d'Avril, alors que vous avez cherché à augmenter la dette plafond, avec zéro proposition de réduction de la dette attachée ?"
Et, tout d'un coup, vous endossez le costume d'équilibriste, de régénérateur de budget prêt à prendre courageusement sur son propre parti en faisant des coupures profondes dans les droits.
"vraiment ? Nommez-en un ?. Vous avez dit que vous étiez prêt à discuter, à converser sur les réductions. Mais pas une seule fois vous n'avez proposé publiquement un seul changement structurel".
.
Obama espère, bien sûr, que le peuple américain va oublier les orgies des dépenses passées. Il espère que le peuple est assez stupide pour adhérer à son discours , d'une approche «équilibrée» de la réduction de la dette, comme il le dit. Équilibré, bien sûr, signifie des hausses d'impôts, dont Obama et les démocrates ses amis appellent ça des revenus, voir, des réductions de dépenses maintenant.
.
Obama espère, bien sûr, que le peuple américain va oublier les orgies des dépenses passées. Il espère qu'il est assez stupide pour adhérer à son discours , d'une approche «équilibrée» de la réduction de la dette, comme il dit. Équilibré, bien sûr, signifie des hausses d'impôts, dont Obama et les démocrates ses amis appellent ça des revenus, voir, des réductions de dépenses maintenant.
.
Ce sera «Armageddon» insiste le président, si un accord n'est pas atteint avant le 2 août. 
.
Il appelle également à une négociation urgente sur les niches fiscales, et il pleurniche toutes les cinq secondes. Le bluff d'Obama tient la route, bien sur - c'est-ce qu'il fait de mieux, mais le "leader" a montré ses lacunes dans bien des domaines, et je prédis qu'il commence à lasser son monde. 
.
Les beaux gosses danseur de claquettes, en politique, ce n'est jamais bon .

 

Commenter cet article

À propos

Désinformation