Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 May

Mais ce n’étaient que des Israéliens

Publié par David  - Catégories :  #A LIRE

 

Mais ce n’étaient que des Israéliens...

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRVi38JJp77IpnoY5Dy5BMK3ar4s-HRgU6CuDdr7wosNkgkMb76 

 

L’élimination de Ben Laden, au soir du 1er mai 2011 par des commandos américains, ne peut que réjouir. Elle a d’ailleurs réjoui, voire enthousiasmé tous les pays au monde… tous sauf le Pakistan, toutes les organisations au monde…Toutes sauf le Hamas auquel l’Europe s’évertue de donner une légitimité internationale.

.

L’essentiel se trouve dans le fait que tous ceux qui manifestent leur approbation et décernent leurs félicitations aux Américains et à leur président Barak Obama, jusqu’au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon qui déclare : « la mort d’Oussama Ben Laden..(..).. est un moment décisif dans notre lutte commune contre le terrorisme. », tous ceux-là sont les mêmes qui, dans un passé pas si lointain, avaient condamné avec véhémence Israël et son premier ministre de l’époque Ariel Sharon, pour une opération similaire : l’élimination du terroriste Cheikh Yassine, le 22 mars 2004.

.

Mais les temps changent, la langue évolue, peut-être aussi l’acteur n’est-il pas le même, et ce qui est aujourd’hui considéré comme une opération de salut public, fut alors qualifié d’ « assassinat » et de « meurtre ».

.

Quelques unes parmi les réactions après la mort de Yassine :

Kofi Annan, secrétaire général de l’ONU avait déclaré : « de telles actions violent la loi internationale et n’aident en rien en la recherche d’une solution.. »

Javier Solana, chef de la diplomatie européenne, affirmait de son coté à Bruxelles : « La position de l’Union Européenne a toujours été de condamner les meurtres. Dans ce cas particulier je pense que la condamnation se doit d’être encore plus forte… »

.

Un des candidats à la future élection présidentielle française, Dominique de Villepin, ministre français des affaires étrangères à l’époque, déclarait : « La France condamne les actions perpétrées contre le Cheikh Yassine. Au moment où il est important de créer les conditions d’une relance du processus de paix, de telles actions ne peuvent qu’alimenter le cycle de la violence. »

.

A peine un peu plus modéré, Jan Petersen, ministre norvégien des affaires étrangères affirmait : « Il est clair que le Hamas est une organisation terroriste. Nous condamnons les actes terroristes, mais selon moi, cela ne justifie pas d’assassinat extra-

judiciaire. L’assassinat de ce matin est quelque chose que nous condamnons.»

Le président français Jacques Chirac, lui aussi avait « condamné sans réserve » cet assassinat « contraire au droit international » et Jack Straw, secrétaire au Foreign Office qualifiait de son coté l’opération d’ « inacceptable ».

Pourquoi cette différence d’appréciation des choses ? Le droit international a-t-il tant évolué ?

Certes non mais peut être parce que, bien que ni lui ni Ben Laden ne participaient physiquement aux attentats, les efforts de Cheikh Yassine ne ciblaient que des civils israéliens...

Ou peut-être encore parce qu’en terme « d’efficacité », les chiffes n’étaient pas les mêmes…

Car face aux 3000 morts américains du 11 septembre de Ben Laden, les efforts de Yassine entre juin 2001 et août 2003, n’avaient réussi à causer la mort que de 183 Israéliens….Seulement 183 morts.

Oui, mais si l’on veut garder aux chiffres leurs poids relatifs, il faut malheureusement rappeler, eu égard à l’importance des populations respectives Etats Unis- Israël pour ces années, que ces « seulement » 183 morts, correspondent pour le petit pays d’Israël à près de 6000 personnes aux Etats Unis.

Mais ce n’étaient que des Israéliens.

 

Par Fabien Ghez – JSSNews lIre l'intégralité de l'article: http://jssnews.com/2011/05/04/petit-rappel-pour-les-amnesiques/?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+JSSNews+%28JSS+News%29&utm_content=Twitter
Fabien Ghez est l’auteur de l’excellent livre 

1 http://www.gallup.com/poll/124922/Presidential-Approval-Center.aspx


Commenter cet article

À propos

Désinformation