Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Jun

Palestiniens de Grigny (91) / armée israélienne dans les territoires occupés de l'Essonne

Publié par David  - Catégories :  #ACTUALITÉ FRANCE

 

 

Clash palestiniens/ armée israélienne dans les territoires occupés de Grigny (91)

A l'occasion d'un banal contrôle de police à la frontière des territoires occupés de Grigny et Viry Chatillon (Essonne), terres historiques du peuple français, un groupe d'une vingtaine de jeunes palestiniens a attaqué l'armée israélienne à coups de jets de pierres et de cocktails Molotov.

Cinq soldats ont été blessés, l'un d'entre eux ayant été obligé de retirer son uniforme qui avait pris feu après avoir été la cible d'un tir nourri de cocktails Molotov.
 
L'armée a riposté à l'aide de grenades lacrymogène et des tirs de lanceurs de balles de défense.
 
L'agression a été très rapide, cite un témoin, et les jeunes palestiniens se sont enfui avant que les CRS, pardon, avant que Tsahal, ait pu procéder à la moindre arrestation.
 
Le MRAP et SOS Racisme ont déposé plainte pour racisme aggravé et incitation à la haine raciale, et ont demandé à l'ONU qu'une enquête internationale fasse toute la lumière sur cette agression contre ces pacifistes de Grigny. Le Conseil régional d'Ile de France et le Maire de Paris a proposé d'organiser une flottille de la Paix en soutien des victimes palestiniennes cibles de contrôles de police systématiques.
 
Ce matin, dans les territoires et à Gaza, on célébrait dans la joie la nouvelle selon laquelle cinq des policiers, pardon, des soldats, avaient été blessé, et Mahmhoud Abbas envisage de nommer un boulevard de Ramallah "Boulevard de Grigny" en souvenir de cet acte de résistance à l'occupant.
 
En Mars dernier, une cinquantaine de palestiniens avaient déjà attaqué des policiers à coups de cocktails Molotov et de jets de pierres, dans le camp de réfugiés de la Grande-Borne à Grigny. Les policiers escortaient un bus qui devait traverser la zone de Morsang-sur-Orge (Essonne), tombée entre les mains des rebelles, et où un bus avait été brûlé la semaine précédente.
 
Reproduction autorisée avec les mentions suivantes et le lien vers cet article :
© Jean-Patrick Grumberg pour Drzz.fr
 
Commenter cet article

À propos

Désinformation