Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Imaginons la paix.

 

images-drapeaux-palestinien-et-israelien-copie-1.jpg

 

Imaginons la paix. Israël a signé des accords de paix avec ses voisins: Syrie, Liban. L’État palestinien est maintenant souverain. En écrivant ses lignes, soudainement, je suis pris de panique, je n’arrive plus à avancer; et des questions m’assaillent, se bousculent, se précipitent, me donne le vertige, je suis au bord de la nausée. Puis j’ai peur. Je songe Yerushaláyim, Jérusalem; que deviendrait-elle: arabo juive, ou juive arabo chrétienne ? Les réfugiés palestiniens et leur descendance seraient-ils tous de retour, plus de 4 millions (estimation qui date de 2005). L'Hamas aurait-il reconnu sincèrement l’état d’Israël comme patrie des juifs, dans ses frontières âprement disputées et maintenant pacifiées, et enfin, reconnu par tous ? Les livres scolaires palestiniens enseignant la haine du juif, pardons je voulais dire du sioniste, seraient-ils détruits ? Enseignerait- ont dans de nouvelles éditions le respect du voisin, l’amour de son prochain, le droit à la différence, les libertés individuelles et religieuses ? Et là, les choses empirent, je me demande: mais que deviendrait le monde, sans la guerre entre palestiniens et Israéliens ? Que deviendraient les O N G, les altermondialistes, les journalistes, la presse écrite, les radios, les télévisions, les pacifistes à tout crin, les médias internationaux, le monde arabe ? Et, là, je bloque. La déprime m’envahit, la détresse de ce monde, je n’ose l’imaginer. Quelle tristesse. Quel vide. De quoi parlerait-on? Que serait ce monde, sans ce conflit? Que deviendrait cette haine (accumulée au cours de ces années et ses années) : du juif, pardon, je voulais dire du sioniste, plus exactement de l’israélien. Et là, je m’attends au pire. Je crains que tout ce beau monde, plonge dans la dépression - et - moi avec. Pourtant au bout du bout, un espoir : un psaume du Roi David me donne la réponse: 7:1 complainte de David. Chantée à l'Éternel, au sujet de Susch, Benjamite. 7:2 éternels, mon Dieu! je cherche en toi mon refuge; Sauve-moi de tous mes persécuteurs, et délivre-moi, 7:3 Afin qu'il ne me déchire pas, comme un lion qui dévore sans que personne ne vienne au secours. 7:4 éternels, mon Dieu! si j'ai fait cela, S'il y a de l'iniquité dans mes mains, 7:5 Si j'ai rendu le mal à celui qui était paisible envers moi, si j'ai dépouillé celui qui m'opprimait sans cause, 7:6 Que l'ennemi me poursuive et m'atteigne, qu'il foule à terre ma vie, et qu'il couche ma gloire dans la poussière ! - Pause. 7:7 Lève-toi, ô Éternel! dans ta colère.

À propos

Désinformation