Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Jul

Voilà donc la France au parfum de ragots distillés sur Internet...

Publié par David  - Catégories :  #SOCIÉTÉ

 

 

Derrière les ragots, les crises oubliées – Par Ivan Rioufol

.

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQh6aZQj7W-h_Mmd6GzcdDbLWH6nhoCU9mccdxPLzrA-NNrRG5w

 Braquage meurtrier dans un bureau de Poste à Marseille

lepoint.fr

Après Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry serait donc victime, elle aussi, d'un complot fomenté du côté de l'Élysée. C'est, du moins, le roman de gare que le PS aimerait faire lire sur les plages, à défaut de pouvoir alimenter les conversations sur son programme qui reste à écrire. Pour les socialistes, les rumeurs assurant que la première secrétaire serait alcoolique et son mari proche des islamistes proviendraient forcément de la droite. Voilà donc la France au parfum de ragots distillés sur Internet et amplifiés par la gauche elle-même, tandis que celle-ci en rajoute dans l'accusation sans preuve. À ce train de sottises, la campagne pour 2012 s'annonce désespérante. Ces digressions ne sont pas dignes des mutations de la société qui attendent des réponses politiques. 

Cela se passe à Marseille : fin juin, un camion de lait de la banque alimentaire des Bouches-du-Rhône a été arrêté à l'entrée d'une cité des quartiers est et fouillé par des "jeunes sensibles" pour en vérifier le chargement. Vendredi, un train de marchandises a été attaqué et dévalisé, dans les quartiers nord, par une vingtaine d'encagoulés qui avaient posé des chariots et des poutres sur la voie. "C'est presque le retour au temps des diligences attaquées", a commenté un policier. Lundi, un bus a été bloqué par des voyous au prétexte que le conducteur refusait l'accès à une femme en tchador. Ces faits révèlent le nouvel état d'insécurité et un processus de libanisation observable dans des cités. Ces sujets ne mériteraient-ils pas toutes les attentions ?
 
Et ceci, plus pressant encore : la chute des marchés financiers s'accélère dans l'Union européenne.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Ivan Rioufol
 
L'article original peut être consulté sur le blog d'Ivan Rioufol

À propos de Ivan Rioufol

Ivan Rioufol est titulaire d'un DEA de droit maritime et aérien et a débuté une carrière de journaliste en 1976, au quotidien nantais Presse-Océan. Il rejoint Le Figaro en 1985 au service La vie des médias, responsable de la rubrique Confidentiel. Il devient rédacteur en chef du service des informations générales, puis éditorialiste et membre du comité éditorial du journal en 2000. Il a été également éditorialiste au Figaro Madame. Depuis 2002, succédant à Max Clos, il tient dans Le Figaro un Bloc-notes publié chaque vendredi. Il est également chroniqueur à l'émission On refait le monde, sur RTL.Ouvrages : A la recherche du peuple perdu, Éditions de Passy, janvier 2011 Attachez vos ceintures, Éditions de Passy, février 2010 Allez-y sans nous, (ouvrage collectif sous l’égide du Club des Ronchons), Éditions L’Âge d’Homme, septembre 2009 La démocratie d’apparence, (ouvrage collectif) Éditions François-Xavier de Guibert, juillet 2009 Chronique d'une année de crises, Éditions de Passy, mars 2009 Où va la France?, Le Bloc-notes de la présidentielle, Éditions de Passy, 2008 La Fracture identitaire, Fayard, Octobre 2007 Peuples et migrations, la question géopolitique du xxie siècle (participation) Daedalos, 2007 Les Écrivains infréquentables (participation), La Presse littéraire, 2007 Chroniques d'une résistance, Éditions du Rocher, 2005 La République des faux gentils, Éditions du Rocher, 2004 La Tyrannie de l'impudeur, Éditions Anne Carrière, 2000.

 

Commenter cet article

À propos

Désinformation